Chorégraphie : Yan Raballand
Roue Cyr : Rémy Bénard
Violoncelle : Guillaume Bongiraud
Lumières : Thibaut Garnier
Costumes : Marion Clément

Production : Compagnie Contrepoint
Avec le soutien de : Théâtre du Parc d’Andrézieux - Bouthéon / Théâtre municipal de Roanne / L’échappée, centre culturel de Sorbiers / La Diode, pôle chorégraphique de Clermont – Ferrand / Ecole de cirque de Lyon

Photographies : Jeanne Garraud / Guillaume Niemetsky

Durée : 25 min

Création en juillet 2019 au Théatre du Train Bleu - Festival d'Avignon Off

La roue Cyr est un objet qui danse.

Elle offre à la fois la possibilité d’un jeu permanent autour de l’équilibre, défiant les possibilités physiques du corps humain, et la force d’un mouvement inépuisable. Elle permet une continuité de mouvement, une ondulation qui impose à l’œil la persistance rétinienne d’une douce hypnose. Elle devient support de figures performatives et spectaculaire, piédestal à la gloire de l’homme, au risque d’être réduite à sa condition d’objet. Elle s’émancipe parfois et part seule en mouvement, dans le dessin élémentaire d’un cercle, dans le vacillement épuré d’un disque.

L’homme, lui, l’observe puis l’apprivoise. Il la pousse, la soulève, dompte sa force. Lui redonne vie par l’élan, par un souffle. Il guette l’instant choisi du contact pour s’unir à elle.

Ellipse est le récit de la rencontre entre ces deux partenaires, le temps de se livrer l’un à l’autre dans un rapport sensible et charnel. De leur appréhension au premier frémissement, de l’abandon des corps au tournoiement virtuose, de leur amour commun pour l’ivresse du mouvement.

Ils sont accompagnés d’un violoncelliste, témoin complice de ce lien singulier entre un corps de chair et un anneau de métal.