Accueil du site || Spectacles

La notion de contrepoint contient trois pistes, intimement liées, sur lesquelles s’axe le travail de la compagnie : la musicalité, l’écriture chorégraphique et la relation à l’autre.

La musique comme porteuse du mouvement. La danse est ici pensée dans sa possibilité à porter la musique et inversement. Au fil des créations la musicalité singulière du mouvement est en permanence recherchée. Quel son il produit à l’œil ? Quelle impulsion il provoque dans le regard et quelle sensation il fait naître pour celui qui l’observe.

L’écriture chorégraphique, comme l’envie de jouer entre vocabulaire et grammaire, entre la matière du mouvement et la manière de composer. Chercher comment l’intention peut prendre forme et comment la forme peut se nourrir de l’imaginaire.

Le lien entre les êtres, leur dépendance, leur autonomie, leur complémentarité, leur décalage… En cherchant le mouvement singulier, son écriture et sa musicalité particulière, il s’agit d’observer les rapports humains à travers une danse abstraite, déceler les singularités de chaque interprète. Observer l’émotion que leur provoque le mouvement et le mouvement qui leur permet l’émotion.